Caroline Megne : Fondatrice du protocole MEER

Il vaut mieux apprendre à celui qui a faim à pêcher, que lui donner du poisson chaque fois qu’il en a besoin. J’en suis arrivée à cette conclusion au bout de 20 ans d’exercice en tant qu’assistante de service social dans différentes institutions. Dans cette nouvelle dynamique, des recherches professionnelles et personnelles m’ont menée au coaching. J’ai suivi une formation dans un institut agréé qui m’a ouvert sur des axes d’évaluation et d’approche de situations multiples et variées.

Mes outils

Toutes mes interventions sont construites à partir des conclusions de recherches en neurosciences sur la plasticité du fonctionnement du cerveau. Je m’appuis également sur les apports de la physique quantique, de la psychologie existentielle et de l’intelligence émotionnelle dans notre fonctionnement. Mes techniques de coaching sont empruntées à la PNL (Programmation Neuro-Linguistique), à l’analyse transactionnelle, aux thérapies cognitives comportementales, à la gestalt, à l’hypnose, à la méditation, des méthodes proches de médecines orientales…

Le Protocole MEER

Arrivée à 23 ans en France, je suis issue de la tribu “bamiléké”, située à l’Ouest du Cameroun. Cette tribu reste aujourd’hui encore, une des rares profondément attachée au Respect des rites, rituels et autre forme d’enracinement aux Sources. Si en Afrique noire un proverbe dit “un tronc d’arbre aura beau séjourner dans l’eau, il ne deviendra pas un crocodile“, façon de dire qu’il faut se rappeler et respecter ses racines, une phrase quasi rhétorique de ma grand-mère me revient aussi souvent. Elle disait “quand tu connais quelqu’un, tu sais vivre avec lui“, ce qui implique qu’il faut savoir parler le langage de l’autre, savoir s’adapter. J’ai longtemps été tiraillée par ces deux socles de construction identitaires qui me paraissaient de prime abord contradictoires. De fait, ma double culture a tantôt été un poids tantôt une richesse selon les situations. Depuis le début de mon processus interne de ” développement personnel”, cette double culture m’a révélé toutes ses richesses. Au fils de mes accompagnements en coaching “individuels”, certaines méthodes se sont montrées d’une grande efficacité notamment pour “perturber” l’inconscient à cause d’une approche peu commune dans les codes culturels purement européens. Or, “Choquer l’inconscient” est une étape nécessaire pour Sortir de certains processus répétitifs.

Ainsi, dans certains programmes, notamment le “coaching d’ancrage”, nous déroulons l’ensemble du protocole MEER : Nous explorons le

M: Mental, comment nos expériences anciennes ont construit notre mode de pensée et comment elles impactent nos actions et nos expériences actuelles. E : Emotion, comment à partir de nos Premières expériences marquantes, se sont déterminés des ressentis émotionnels et comment ces Emotions Racines se répercutent et façonnent encore aujourd’hui des expériences qui “paraissent semblables”. E : Energie, comment en créant, en conscience, une nouvelle dynamique énergétique, nos émotions vont se transformer petit à petit, ce qui va impacter nos actions et redéfinir nos expériences à venir. R : Rituel, comment à partir de “l’art du conte libérateur” appelé “tôné-tôné” chez les bamilékés, nous allons symboliser une mise à distance des Blessures et autres codes inconscients qui se seront révélés pendant le processus d’accompagnement.